La voiture


Voici le bolide qui nous emmènera aux portes du désert !


C'est une 4L GTL Clan de 1989, moteur Cléon de 1108 cm3, achetée en juin 2014. 

Elle totalise plus de 180 000 km mais la base est très saine, hormis quelques perforations de la tôle aux passages de roue.


Vous pourrez suivre ici les améliorations/réparations principales que nous lui avons apportées, afin de rendre le voyage plus agréable.


Sommaire


1. Réparation des passages de roue

 

Nous n'avons évidemment pas échappé à l'ennemi n°1 des anciennes carrosseries: la rouille !

Nous avons ainsi traité entièrement au Rustol les quelques points de rouilles au niveau de l'habitacle, après avoir raclé et nettoyé les surfaces.

Aux endroits où la corrosion avait perforé la carrosserie (principalement dans les passages de roue, là où l'eau est omniprésente par temps pluvieux), nous avons découpé des plaques d'alu que nous avons riveté en prenant soin d'appliquer une couche de Rubson, un revêtement imperméable.


2. Installation d'un second ventilateur

Nous avons récupéré un second ventilateur à l'achat de la 4L, ainsi qu'un moteur quasiment complet.

 

Ce dernier permet d'assister le ventilateur principal lorsque la voiture est à l'arrêt, l'air ne traversant alors pas assez le radiateur.

 

Son installation a nécessité quelques travaux d'adaptation car les espaces entre le levier de vitesse (en 3ème), les ventilateurs secondaire et principal sont très restreints. Il ne doit donc pas y avoir de jeu dans sa fixation au risque de tout casser !

 

Le raccordement avec un interrupteur au tableau de bord s'est fait par la suite, dans la partie: "Modification de la planche de bord".

 


3. Changement des sièges

Nous avons eu la chance de récupérer gratuitement les sièges avant et la banquette arrière d'une Super 5 avant qu'elle ne parte à la casse.

 

Nous avons fixé les sièges aux glissières en adaptant ces derniers mais la position d'assise était trop haute et inconfortable.

Nous avons ainsi du meuler le bas des sièges et les ressouder sur de nouvelles platines, conçues pour l'occasion, elles mêmes fixées sur les glissières.

 

Le résultat est là, les sièges sont très confortables !

 

Pour la banquette arrière, nous avons récupéré le recouvrement afin de l'appliquer, en le rivetant, sur l'ancienne banquette.


4. Modification de la planche de bord

La modification de la planche de bord est probablement, pour l'instant, l'élément qui nous a pris le plus de temps.

 

Il a fallu pour cela comprendre entièrement le réseau électrique pré-existant (pourtant assez rudimentaire) afin d'y greffer le notre.

 

Nous avons démonté entièrement le tableau de bord, acheté les différents composants de la planche (allume-cigare, ampèremètre, indicateur de T° d'eau, interrupteurs à led, câbles de différentes sections, ampoules), et soudé toutes les cosses, depuis la masse de l'alternateur au voyant de l'allume-cigare.

 

Nous pouvons ainsi contrôler le fonctionnement de l'alternateur grâce à l'ampèremètre, le fonctionnement de la pompe à eau, vérifier la mise en route du ventilateur principal, allumer le ventilateur de secours, allumer les feux de croisement ainsi que les phares longue portée (pas encore installés), allumer l'autoradio et l'allume-cigare.